Vous êtes ici

Etat de crise "sécheresse"

Etat d'alerte "Sécheresse"

(Source : Préfecture de la Haute-Vienne - Direction Départementale des territoires - Service eau environnement forêt)

Déjà en vigilance depuis le 7 juillet, le département passe en situation de crise à compter du 20 juillet 2020. L'absence de précipitation couplée à des vents quotidiens depuis une quinzaine de jours ont contribué à la baisse de la ressource en eau. Le débit des cours d'eau et le niveau des eaux souterraines ont fortement diminué. Pour conserver la ressource en eau et les conditions nécessaires à la vie dans les milieux aquatiques, le préfet a décidé de restreindre les usages de l'eau par arrêté préfectoral.

 

Sont interdits les usages de l'eau suivants sur l'ensemble du département :

  • l’arrosage de 8h à 20h des espaces publics ou privés tels que pelouses, terrains de sports de toutes natures, espaces verts, jardins d’agrément ou potagers, jardinières, balconnières ou bandes fleiries sauf si l'eau est issue d’un système de récupération d’eau de pluie ;
  • le lavage des véhicules publics ou privés, hors stations de lavage spécialisées avec circuit de recyclage, sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaires, alimentaires ou transport de bétail) ou technique (bétonnière, ...) ;
  • la vidange et le remplissage des piscines (hors remise à niveau) à usage privatif y compris les piscines gonflables ou démontables. Seul est autorisé le renouvellement d'eau pour des impératifs sanitaires des piscines ouvertes au public ;
  • le lavage des trottoirs et voies publiques, hors impératifs sanitaires ;
  • le lavage des terrasses, toitures, ou autres éléments immobiliers ;
  • les prélèvements dans le milieu naturel (eaux superficielles et souterraines) de 8h à 20h, sauf usages décrits à l'article 5 et sauf les prélèvements d'eau sur les plans d'eau à usage d'irrigation reconnus par l'administration en gestion déconnectée du réseau hydrographique ;
  • la manœuvre des vannes des seuils et barrages, à l’exception des barrages hydroélectriques EDF ;
  • le remplissage et la vidange des plans d’eau, hors retenues hydroélectriques EDF.

Sont exclus du champ d’application de l’arrêté préfectoral de restrictions :

  • les usages prioritaires qui correspondent aux prélèvements destinés à la production en eau potable, à l’abreuvement du bétail et à la défense incendie ;
  • les prélèvements dans le milieu naturel à usage industriel des installations classées pour la protection de l'environnement qui bénéficient de décisions préfectorales individuelles encadrant les consommations d'eau ;

Des dérogations aux dispositions de l'article 2 pourront être délivrées par le Préfet sur demande dûment justifiée adressée au service en charge de la police de l'eau de la DDT. L'absence de réponse de l'administration dans un délai d'un mois à réception de la demande équivaut à un refus.

Les différents services exerçant les missions de police de l’eau et les forces de l’ordre exerceront des contrôles spécifiques afin de faire respecter les mesures de restriction.

Janvier 2013 - Proximit Agency